Non, le droit à la formation n’est pas uniquement réservé aux salariés ! En tant que freelance, vous pouvez aussi bénéficier de formations pour renforcer ou mettre à jour vos connaissances et accroître vos compétences professionnelles.

Quels sont vos droits ?

Tout comme les salariés, les indépendants ont le droit à la formation professionnelle. En effet, depuis le 1er janvier 2018, les indépendants qui souhaitent se former peuvent le faire grâce au Compte Personnel de Formation (CPF). Il est important qu’un consultant freelance se forme continuellement aux nouvelles pratiques et compétences liées à son domaine. 

En tant qu’indépendant, il est nécessaire que vous vous acquittiez de votre contribution annuelle qui servira au financement de votre formation professionnelle.  À savoir que vous créditez 24 heures de formation par année, pour un plafond maximal de 150 heures.  

Contrairement aux salariés, vous n’avez pas à faire d’entretien professionnel au préalable, ni à demander d’autorisation d’absence sauf si vous êtes en mission chez un client. Dans ce cas, vous devrez prévenir votre client afin qu’il s’organise pendant la durée de votre formation.  

Quelles sont les spécificités pour les salariés portés ?

Les droits concernant la formation sont différents pour le portage salarial. Si vous bénéficiez de ce statut, vos droits sont similaires à ceux d’un salarié. En effet, c’est le temps de travail que vous avez déclaré qui vous permet de constituer votre capital d’heures sur votre Compte Professionnel de Formation (CPF). 

À partir du moment où vous avez accumulé assez d’heures, vous pouvez émettre votre souhait de formation à votre société de portage. Elle se chargera d’étudier les financements possibles dans votre cas et de vous conseiller au mieux dans vos démarches. 

Vous pouvez aussi faire le choix de défiscaliser vos honoraires de formation, mais cela implique que vous financiez vous-même votre formation. Dans certains cas, vous pouvez aussi vous faire rembourser certains frais professionnels liés à la formation.  

Si vous n’avez pas d’activité, vous ne pouvez pas cumuler de droits à la formation.  

Catégories : Actualités