SAP 4 HANA est la dernière version de SAP qui vient remplacer ECC, en intégrant de façon optimale les évolutions technologiques du in-memory développé par SAP. Elle est disponible en version cloud ou sur un serveur SAP HANA (On-Premise).

La version cloud est subdivisée en trois sous version (SAAS/Single tenant/Managed by SAP Enterprise Cloud) laissant plus ou moins de marge de marge manoeuvre pour le paramétrage.

La philosophie du cloud est d’imposer une solution full standard sans aucun paramétrage possible (SAAS) en échange d’une maintenance régulière et automatique réduisant drastiquement les coûts (pas de serveurs, gestion des anomalies à la charge de l’éditeur). Cela demande un effort considérable de la part de l’entreprise pour rentrer dans ce mode de fonctionnement. La solution dicte le business et non l’inverse comme c’est traditionnellement le cas.

Il existe 3 modes d’options de migration (le type d’implémentation est cité ci-dessus) : 

  • Le green field: lorsque l’ancien système n’est pas SAP
  • La lanscape transformation consistant à étendre et consolider un système SAP local ou régional vers un système plus global
  • Le brownfield: migration complète d’un ancien système SAP vers SAP HANA.

Quelle différence entre cette version et les derniers systèmes SAP ?

La différence majeure est l’architecture des serveurs SAP 4 HANA qui par l’utilisation de la technologie du “in memory” combinée au développement des nouveaux processeurs permet de faire sur un système de production ce que l’on fait sur un système d’analyse de données (business intelligence).

En sus, SAP Transportation Management et SAP Extended Warehouse management font maintenant partie du core système de SAP HANA.

Interface FIORI native à base de tuiles (existait déjà pour ECC6 mais optionnelle).

Fusion des données de base fournisseurs/clients qui deviennent des BP (business partner).
Refonte du reporting standard (hérité de R3) au fur et à mesure des versions.

Quels sont les avantages de la version SAP HANA ?

Les avantages sont une suppression de toutes les vues et donc une réduction de la taille du système. Tout est recalculé à la volée.

Les performances du système sont accrues.

De nouvelles fonctionnalités apparaissent notamment avec les tablettes avec lesquelles on pourra faire des analyses en direct avec des délais de calcul tout à fait acceptables.Possibilité d’obtenir du reporting multi dimensions lourd en un laps de temps raisonnable (basculement report BI vers SAP 4 HANA).

Forte tolérance des programmes ABAP mal codés.

Gain sur l’ergonomie (épurée) au niveau de l’interface utilisateur, réduction de l’information inutile affichée et possibilité d’avoir des KPI rapidement.

Quels sont les inconvénients ?

Une entreprise ayant des problèmes de performance peut être tentée de passer sous SAP HANA pour réduire les temps de traitement et effectivement cela fonctionne mais il ne faut pas oublier que les problèmes de performance sont souvent dus à un code non optimisé fait d’évolutions et de corrections mises l’une sur l’autre dans l’urgence des projets et de la TMA et que tôt ou tard, il faudra faire une remise à plat.

Le passage à l’interface FIORI peut être déroutant pour les utilisateurs habitués à ECC6 ce qui se traduira par une baisse de productivité à court terme. En effet la logique de simplification impliquera l’utilisation de plusieurs tuiles alors qu’il était possible de tout faire au sein d’une même transaction.

Les consultants/développeurs doivent adopter de nouveaux outils/méthodes proposés par SAP HANA (ie Build) pour ne pas reproduire des programmes ABAP ECC6.

Catégories : Actualités