Il y a quelques semaines, nous avons interviewé Thomas Pizzol, salarié de Tim Free, à l’occasion de la saga “Regard d’expert”. À travers son portrait, découvrez le métier de consultant technique SAP ainsi que sa vision de son poste.

Rencontre avec Thomas Pizzol, consultant technique SAP

Thomas Pizzol a 35 ans et travaille sur SAP depuis 13 ans. Il intervient auprès de ses clients en tant que consultant technique SAP sur des problématiques finance et contrôle de gestion en particulier.
Thomas a commencé sa carrière au sein d’un cabinet de conseil qu’il a quitté pour rejoindre l’équipe Tim Free en 2014.

Pour Thomas, le consultant technique SAP intervient dans l’implémentation de la solution en mode projet :

il met en œuvre les développements mais aussi une partie du paramétrage pour réaliser la solution et la rendre opérationnelle dans le système.

Le consultant procède également à ses propres tests afin de livrer une solution le plus fiable possible.  Il intervient parfois en amont, dans des ateliers de conception pour travailler avec le métier afin de réaliser une maquette de la solution et valider la faisabilité technique 

Le consultant technique SAP peut aussi être amené à assister ses clients sur une maintenance de système pour apporter des corrections d’anomalie ou évolutives. 

Il est aussi sollicité sur des missions d’expertise, afin de réaliser un audit et contrôler par le biais de tests la qualité des développements. 

« Un autre volet du métier de consultant technique est la rédaction documentaire, qui ne doit pas être négligée » met en avant Thomas. La solution mise en œuvre doit être intégralement retranscrite à l’écrit : ces spécifications techniques permettent d’initier les développements et facilité la maintenance de la solution. 

Thomas nous précise néanmoins qu’un consultant technique  consacre la grande majorité de son temps à implémenter la solution. 

Actuellement, Thomas est en mission au sein d’un grand groupe de l’agroalimentaire dans le cadre d’une implémentation d’un CORE Model S/4 HANA. Son rôle est de réceptionner toutes les spécifications fonctionnelles afin de vérifier leur clarté et cohérence et la présence des éléments indispensables au développement. Il contrôle aussi les développements, c’est-à-dire vérifie que les bonnes pratiques et les normes de développement de son client et de SAP soient bien respectées. Il fait le lien entre une société de service en charge de la partie fonctionnelle et les équipes qui réalisent les développements.

Lors de sa précédente mission, Thomas était venu en renfort d’un cabinet de conseil pour réaliser les développements sur un projet d’implémentation S/4 pour un groupe agroalimentaire. Il est arrivé dans l’équipe technique sur la fin du projet afin de traiter  les anomalies et les demandes de changement sur le périmètre logistique, vente et achat.

Le point de vue de Thomas sur le métier de consultant technique SAP

Thomas nous confie : « Dans ma fonction, j’apprécie satisfaire un besoin exprimé par un client et fournir un programme qui va aider les métiers dans leur quotidien ». Il aime également l’absence de routine grâce à la diversité des missions réalisées.
A chaque mission, il se remet en question, va chercher d’autres solutions plus pertinentes, ce qui lui donne un sentiment d’innovation constant.

Selon lui, un bon consultant technique SAP est rigoureux, s’attache à bien comprendre une demande fonctionnelle et à la mettre en œuvre simplement et efficacement. Il est aussi nécessaire que le consultant soit à l’écoute et sache bien communiquer afin de travailler en équipe, avec des interlocuteurs variés tels que des développeurs ou des consultants fonctionnels.
La curiosité lui semble être une qualité importante car SAP est un logiciel en constante évolution et le consultant doit se tenir informé de ces évolutions.

Lors de l’interview, nous avons demandé à Thomas de nous faire un retour sur son expérience en tant que salarié Tim Free. Thomas a trouvé chez Tim free une vraie identité d’entreprise qui correspond à ses valeurs professionnelles mais également personnelles. « J’ai rencontré des personnes à l’écoute, disponibles et attentives aux besoins et aux attentes des autres » nous dit-il. Le mot de la fin : « Avec Tim Free, j’ai trouvé une vraie famille professionnelle ».

Catégories : Actualités